Sarah Wiley
3/19/20
Bill Potrecz, BP Sports Niagara

Pleins feux sur les anciens : Sarah Wiley

Sarah Wiley a remporté une médaille d’or pour l’Ontario aux Jeux d’été du Canada 2009 mais ses souvenirs les plus marquants se rattachent davantage à ses expériences personnelles qu’à la compétition elle-même.

Wiley, diplômée du Denis Morris High School de St. Catharines, a été membre de l'équipe féminine du quatre d'aviron qui a remporté la médaille d’or.  Elle était accompagnée de ses co-équipières, Felicia Izaguirre, Rebecca Zimmerman et Laura Cowal.

« En me rappelant cette expérience, je me souviens d’avoir croisé une fille au réfectoire; elle venait du Yukon et c’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je n’avais jamais rencontré quelqu’un de ce coin de pays », raconte Wiley, qui a poursuivi ses études à Princeton après les Jeux. « Je voulais savoir à quoi ressemblait la vie pour elle, là-bas. »

Wiley est aujourd’hui âgée de 29 ans et poursuit ses études à l’Allard School of Law de l’Université de la Colombie-Britannique. Elle se rappelle souvent ses interactions personnelles, même plus que ses entreprises athlétiques.

« Je crois que mes souvenirs – et ceci s’applique à toutes mes compétitions d’aviron -  sont moins liés aux activités sportives et plus rattachés aux personnes que j’ai rencontrées, mes coéquipières ou les gens avec qui j’ai échangé », dit-elle. « Je sais que c’est un peu fou, mais en me rappelant les courses aux Jeux d'été du Canada, je ne suis même plus certaine de mes résultats. »

Un souvenir particulièrement marquant fut la rencontre avec un athlète de l’Université Brown ; elle lui posa plein de questions alors qu’elle se préparait à entrer à Princeton.

« Un de mes coéquipiers était étudiant à l’Université Brown. Je me rappelle de ses conseils sur comment envisager le rôle d’étudiant-athlète dans une université américaine », raconte-t-elle.

Wiley a poursuivi les compétitions au sein des équipes universitaires de Princeton en tant que membre de la deuxième équipe du huit et de l’équipe du quatre. Après avoir obtenu son diplôme, elle a enseigné l’anglais, langue seconde, pendant deux ans en Chine et a travaillé comme consultante pour des entreprises pharmaceutiques. L’automne dernier, elle est rentrée au Canada et s’est inscrite à la faculté de droit.

Wiley a remporté de nombreuses médailles aux Championnats d’aviron des écoles secondaires. Elle considère le parcours d’aviron de Henley l’endroit idéal pour accueillir les compétitions d’aviron des Jeux d’été du Canada Niagara 2021.

« Aujourd’hui, avec un certain recul, je réalise combien ce site est unique et, je ne parle pas seulement des installations. Tous ces olympiens qui m’ont servie d’entraîneurs pendant toutes ces années, c’est un endroit vraiment spécial.  Et, d’accueillir les compétitions d’aviron, ce sera une expérience formidable pour tous les participants », dit-elle.

Wiley dit que c’est avec beaucoup de fierté qu’elle fait visiter les lieux aux visiteurs.

« Bon nombre d’Américains viennent à la régate Canadian Henley. L’été suivant les Jeux du Canada 2010, beaucoup d’amis de Princeton sont venus participer aux compétitions. C’était vraiment cool », dit-elle. « C’est un endroit unique sur la scène mondiale pour la communauté de l’aviron. »

« St. Catharines est un endroit très spécial. Les installations sont formidables. Ils sont forts de leur expérience en gestion de compétitions d'aviron de grande envergure. C’est le meilleur endroit au Canada. »

Un reportage de BP Sports Niagara, détenu et exploité par Bernie Puchalski and Bill Potrecz.

Abonnez-vous pour demeurer au courant des nouveautés concernant les Jeux d’été du Canada Niagara 2021

En vous identifiant comme étant bilingue (français et anglais), bonjourniagara.com fera appel à votre collaboration.